Olive oil bottle and branch
Olive oil bottle and branch

Tunisie: La production d’huile d’olive a été multipliée par quatre par rapport à 2013

Après une production en chute libre en 2014, il semble que la production d’huile d’olive en Tunisie ait repris du galon.

En effet, c’est la première fois qu’elle se classe deuxième producteur mondial d’huile d’olive, derrière l’Espagne. Avec une production évaluée entre 280.000 et 300.000 tonnes d’huile d’olive, soit quatre fois plus par rapport à l’année dernière (70.000 tonnes). 

Le ministère de l’Agriculture avait estimé la production nationale d’huile d’olive entre 265.000 et 285.000 tonnes en octobre dernier.

Une saison exceptionnelle

En plus d’avoir eu une saison exceptionnelle, la Tunisie a pu profiter des intempéries en Europe, qui ont diminué considérablement la récolte de pays comme l’Espagne et l’Italie.

Cette saison, 30% de la production nationale d’olives est revenue au gouvernorat de Sfax, 30% aux régions de Mahdia, Kairouan et Sidi Bouzid. La production du sud tunisien a par contre baissé, pour atteindre seulement 5% de la production nationale.

La Tunisie compte 1700 huileries d’une capacité de trituration journalière estimée à 44 mille tonnes. 1250 sont situées dans les régions du centre.

Une réglementation plus avantageuse pour les exportations

La Tunisie exporte, en moyenne, entre 60 et 70% de sa production d’huile d’olive, notamment vers l’Espagne et l’Italie. Les exportations tunisiennes d’huile d’olive, dont la plupart se font en vrac, représentent 40% du total des exportations agricoles et 10% du total des exportations nationales. Les recettes d’exportations sont estimées à 1 milliard de dinars cette année.

A la demande de la Tunisie, la Commission européenne (CE) vient également d’adopter un règlement qui permet d’augmenter les quotas mensuels d’huile d’olive tunisienne exportée vers l’Europe, entre le 1er février et le 31 octobre 2015. Le potentiel d’exploitation sera plafonné à neuf mille tonnes pour les mois de février et mars. A partir du mois d’avril jusqu’en octobre, le quota sera régulé à 8.000 tonnes.

La délégation de la CE a encore indiqué que « la flexibilité introduite permettra aux opérateurs tunisiens de maximiser leurs exportations d’huile d’olive exemptées des droits de douane vers l’UE, et de profiter ainsi d’une excellente saison », rappelant que l’huile d’olive demeure le produit agricole tunisien le plus prisé sur les marchés de l’UE.

Environ 40 professionnels tunisiens exportent de l’huile d’olive conditionnée sous 80 marques, vers une soixantaine de marchés internationaux, dont notamment l’Amérique, le Canada, la France, la Russie, la Chine et quelques pays arabes, selon le responsable du ministère de l’industrie.

L’oléiculture, un secteur traditionnel en Tunisie

Bien que la Tunisie soit le deuxième producteur mondial d’huile d’olive, il est étonnant de savoir qu’une partie l’huile d’olive y est toujours produite avec des traditions anciennes.

D’après le site Olive Oil Times, en 2012, 1050 ma’asara (huileries) sur 1707 utilisent toujours des méthodes traditionnelles de pressage.

Après avoir été réceptionnées et nettoyées, les olives sont broyées à l’aide d’un moulin en pierre. A l’issue de cette étape, le produit obtenu est une pâte d’huile.

La mixture est ensuite malaxée dans un bac en acier, ainsi que décantée et centrifugée.

L’huile qui sort de la centrifugeuse est alors filtrée et prête à la dégustation.

 

Source : http://www.huffpostmaghreb.com/

email

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Partenaires

Rejoignez nous sur :

Caresses & Chuchotements de Sfax